Comores

L’archipel des sultans batailleurs

L’archipel des Comores

Les Comores sont aussi attachantes qu’exaspérantes. Attachantes par leurs beautés naturelles qui émerveillent dès que l’on fait abstraction des zones les plus polluées visuellement. Chacune d’elles a une identité forte, que ce soit au niveau des sites naturels que du patrimoine historique ou même des mentalités.

Attachantes aussi par une population qui, au quotidien, ne se complaît pas dans la morosité -ou la colère- que pourrait engendrer sa situation d’une des régions les plus pauvres de la planète.

Mais les Comores sont surtout attachantes parce qu’elles restent une énigme.

Je vous invite donc à partager quelques trop brefs moments vécus sur les Iles de la Lune.


Mohéli : Fomboni, la micro-capitale Fomboni, la "capitale" de Mohéli s'étale sur plus de deux kilomètres le long de "la" route, la seule, qui fait presque le tour de l'île. Deux kilomètres alors que l'ensemble de l'île ne compte guère plus de trente mille habitants : c'est dire si l'on respire dans cette "capitale". Le béton n'a pas encore trop envahi ce gros village composé… Lire la suite
Mohéli : Le Haute-Mer, taxi brousse de la mer Ceux qui connaissent et pratiquent le taxi brousse à Madagascar ou aux Comores doivent déjà trembler à l'idée de retrouver les principes de base de ce moyen de transport, souvent épique, appliqués aux transports maritimes... Eric Trannois - Mohéli (mai 2001) Ils n'ont pas tort. Rappelons ces principes de base, par ailleurs très simples : entasser un maximum de personnes… Lire la suite
Tam-tam bœuf à Mohéli Le tam-tam bœuf, une tradition pleine de couleur, de musique, de danse, est typiquement mohélienne, même si ce divertissement s'est également exporté vers Mayotte et qu'il s'en retrouve des variantes… Lire la suite
Anjouan-Mayotte : A bord du Gombessa La traversée entre Mayotte et Anjouan constitue une sorte de sas entre deux univers. Pendant six heures, il n'y a guère d'autre activité que d'écouter la vie des autres, des… Lire la suite
Anjouan : Sur la route de Jimilimé Bientôt, dans quelques mois, si tout va bien, le plateau de Jimilimé ne sera plus une île au milieu d'une île. Les engins de terrassement sont arrivés sous l’œil intrigué… Lire la suite
Anjouan : Le « La Guerra », un siècle d’alizés L’histoire du « La Guerra » ne se termine pas très bien : il aura été le dernier boutre à voile à sillonner l'océan Indien entre Anjouan et Mohéli. Le… Lire la suite
Mohéli : Ouallah II, ou la démocratie participative appliquée Mohélie - 2000 Ouallah II n'existe que depuis quelques années, depuis que le président Ali Soualihi, Chef de l'État des Comores du 3 janvier 1976 au 28 octobre 1977, avait… Lire la suite